Groupe local de Toulouse

Contact : Marina

E-mail : gl.toulouse@greenpeace.fr

Vous êtes concerné(e) par la protection de l’environnement ? Vous aimeriez donner un peu de votre temps pour défendre cette cause ? Vous habitez Toulouse ou sa proche banlieue ?
Alors notre Groupe Local est fait pour vous, rejoignez-nous !

Toulouse | le 10 décembre 2012

Lundi 17 décembre 2012 – Projection-Débat : The End Of The Line, l’océan en voie d’épuisement

Lundi 17 décembre 2012 à 20h30, le film The End Of The Line sera projeté au cinéma Utopia de Toulouse, en association avec le groupe local Greenpeace de Toulouse. La projection sera suivie d’une rencontre avec François Catzeflis, biologiste, directeur de recherche au CNRS et référent de la campagne Océans du groupe local Greenpeace de Montpellier.
Les militants du groupe local de Toulouse vous attendront dès 19h30 dans le hall du cinéma.



The End of the line – l’océan en voie d’épuisement
Imaginez une mer sans poisson et sans pêcheurs. The End of the Line est l’enquête édifiante sur cette réalité approchant à grands pas, si on ne change rien. Sur les traces de Charles Clover, journaliste d’investigation anglais, qui voyage du Sénégal au Japon en passant par les couloirs feutrés de la Commission Européenne, le film réalisé par Rupert Murray révèle sans concession une catastrophe humaine, sociale et biologique annoncée. The End of the Line, dont la narration est assurée par Mélanie Laurent, a largement contribué à changer les habitudes de consommation en Angleterre.

Les bénévoles de Greenpeace vous proposent des solutions concrètes
La projection sera suivie d’un échange avec la salle et les intervenants pourront donner quelques pistes d’actions concrètes, notamment en soutien aux pêcheurs artisans, qui sont eux aussi victime de la surpêche pratiquée par les pêcheurs industriels en premier lieu. Alors que ces « petits pêcheurs », comme ils se nomment, représentent 80% des embarcations de pêche et environ la moitié des emplois du secteur, ils ne sont ni représentés, ni écoutés, par les politiques. Ce sont pourtant les pêcheurs qui ont les pratiques les plus durables, qui ont toujours su respecter la ressource en poissons, ce sont eux les pêcheurs de demain !

«Aujourd’hui, nous pêchons à peu près la même quantité de poissons qu’il y a trente ans.» souligne Gwenaël Pennarun, pêcheur artisan du Sud Finistère. «Mais nos techniques et nos outils ont beaucoup évolué. Si nous pêchions encore avec les techniques et les bateaux de l’époque, je ne sais pas si nous rapporterions ne serait-ce qu’une caisse de poissons par jour. On constate que la quantité de poissons a diminué en trente ans».

Réformer la Politique Commune des Pêches, avant qu’il ne soit trop tard
Pourquoi agir maintenant ? Parce que la réforme de la politique commune des pêches européennes n’a lieu que tous les 10 ans, et que c’est maintenant qu’elle se joue. Pour les océans et les pêcheurs, il nous faut relever trois défis :
– réduire le nombre de bateaux et leur capacité de pêche pour la mettre en adéquation avec les ressources en poissons,
– mettre fin aux rejets en mer, et améliorer la sélectivité des techniques de pêche,
– donner l’accès aux poissons et donc attribuer les quotas d’abord à ceux qui ont les pratiques les plus durables d’un point de vue environnemental et social.

Plus d’informations sur la campagne et les portraits vidéo de pêcheurs artisans sur www.greenpeace.fr/petitepeche